Sommaire

« Éolienne hybride » : drôle de nom pour désigner le fait d'associer une éolienne avec des capteurs photovoltaïques ! Car il s'agit plus une association que d'une hybridation... Mais passons les histoires de sémantique et voyons concrètement de quoi il est question et les pièges à éviter !

L'éolienne hybride en quelques mots

Qu'est-ce que c'est ?

On appelle « éolienne hybride » une éolienne domestique couplée à des capteurs solaires photovoltaïques, disposés sur le mât de l'éolienne ou, plus classiquement, sur une toiture. L'éolienne en elle-même n'a pas de caractéristique particulière. En revanche, l'aspect « hybride » se trouve dans l'installation électrique, qui peut être alimentée :

  • par l'éolienne ;
  • par les panneaux solaires ;
  • par les deux à la fois ;
  • ou par aucun des deux (s'il n'y a ni vent, ni soleil).

Comme dans l'éolien domestique « classique », les arnaques sont courantes : vous devez donc faire preuve d'une grande prudence dans votre achat. En effet, la production d'électricité par l'éolienne est rarement aussi élevée que ce qui était espéré, sans compter les nuisances sonores, bien plus importantes pour les petites machines que dans le grand éolien.

Combien ça coûte ?

En kit, le coût d'une éolienne hybride est très variable (de 2 000 à 20 000 €), en fonction des puissances respective des capteurs et de l'éolienne, ainsi que de la présence de batteries pour stocker l'électricité produite. Attention, le prix peut aussi dépendre de la force de vente du commercial qui vous propose le kit !

À qui s'adresser ?

Pour avoir un devis sérieux et un conseil avisé, le mieux est de faire appel à un professionnel qualifié. QualifElec vient de créer une mention « éolien » dans son catalogue de certification. Sinon, la qualification QualiPV est connue depuis de nombreuses années et regroupe un nombre relativement important de professionnels. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des Espaces Info-énergie.

Lire l'article Ooreka

Usage d'une éolienne hybride

En site isolé

Si vous êtes situé en site isolé (trop éloigné du réseau électrique pour pouvoir être raccordé), il est nécessaire de pouvoir stocker l'électricité produite par l'éolienne et les capteurs photovoltaïques pour en disposer en l'absence de vent et de soleil. Pour ce faire, on utilise des batteries à décharge lente, pour une autonomie de trois à cinq jours.

La consommation totale des différents appareils électriques utilisés doit être inférieure à la production moyenne totale de l'éolienne hybride (éolien + solaire). Dans le cas contraire, les batteries se vident progressivement et vous risquez de tomber en panne de courant.

Habitation raccordée ou à proximité du réseau

Lorsque la maison est (ou peut être) raccordée au réseau électrique, alors il n'y a pas hésiter : le bilan économique et environnemental est toujours en faveur du raccordement ! L'électricité produite sera alors soit consommée en direct si vous en avez besoin, soit vendue sur le réseau. Inversement si vous avez besoin de courant et qu'il n'y a ni soleil ni vent, vous achetez du courant sur le réseau.

Ceci dit, la rentabilité économique et l'intérêt environnemental d'une éolienne domestique sont aléatoires et dépendent avant tout du site et de la hauteur du mât. Concernant le photovoltaïque, le matériel est plus fiable et il est bien plus aisé de connaître la production d'électricité sur l'année : il suffit d'une boussole et de vérifier l'absence d'ombre portée sur les panneaux (voir ci-dessous).

Où installer une éolienne hybride

Connaître le meilleur emplacement

Pour les panneaux photovoltaïques, c'est assez simple : ils doivent être orientés plein sud si possible (sinon entre les orientations sud-est et sud-ouest), avec une pente de 10 à 45° et sans risque d'ombre (arbre, immeuble ou colline qui cacherait le soleil). En fonction de la latitude, la production est alors de 900 à 1 300 Wh par an et par watt crête (Wc = unité de puissance du panneau).

En revanche pour la partie éolienne, une étude de vent est nécessaire, car la ressource en vent est très locale et difficilement prévisible sans avoir mesuré sa vitesse pendant environ 6 mois, grâce à un mât de mesure. Le coût de l'étude varie entre 900 € et 1 500 €.

Conseils

Voici cependant quelques conseils préalables :

  • La production d'électricité d'une éolienne dépend bien sûr de la vitesse du vent, mais aussi de la stabilité de sa direction et de l'absence de turbulence. Cette stabilité du vent est impossible à trouver en zone urbaine. Vous devez disposer d'un terrain de plus de 70 m² sans bâtiment ni arbre de plus de 4 m et placer l'éolienne à une distance de 20 à 40 m de chez vous et minimum 80 m des voisins.
  • La hauteur du mât doit être adaptée à la ressource en vent : généralement un mât de 18 à 24 m est recommandé. Dans des cas plus rares (bord de mer, flanc de coteau), on peut se contenter d'un mât de 12 m.
Éolienne

Éolienne : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur l'achat et l'installation
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Types d’éolienne

Sommaire